Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous avais déja parlé du problème de la présence dans les biberons du bisphénol A ici. Il y a du nouveau :

L'information a été donné par l'AFP hier à 16h : l
a Ville de Paris ne souhaite plus acheter de biberons fabriqués au Bisphénol-A pour ses crèches, estimant qu'il y avait un "risque potentiel sur la santé", ont indiqué vendredi les adjoints Verts Denis Baupin (Environnement) et Christophe Nadjovski (petite enfance).

Par ailleurs, e
n France, plusieurs scientifiques ainsi que des ONG de défense de l'environnement et des associations de malades ont lancé fin février un "Réseau environnement santé" (RES), afin de peser dans le débat public. Leur première campagne dénonce le bisphénol A : pour eux, cette substance chimique exige l'application du principe de précaution. Selon le RES : "Le BPA agit comme un perturbateur endocrinien et est impliqué dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l'obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens et les problèmes d'attention chez les enfants. L'exposition en bas âge peut augmenter une prédisposition aux cancers en affectant la programmation génétique du développement des individus." Le RES corrobore la dernière étude du CRIIGE (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique) menée en février 2009, qui considère lui aussi qu'il "paraît dangereux aujourd'hui pour la santé humaine de continuer à utiliser le BPA en particulier dans les emballages à contact alimentaire" et que "son utilisation dans l'industrie devrait être interdite". (sources ici et )

Le
Réseau environnement santé (RES) que le bisphénol A se trouve dans des usages :
1. alimentaires : biberons, petit électro-ménager de cuisine, récipients plastiques pour micro-onde, bouteilles d
eau réutilisables, revêtement des boîtes de conserve et des cannettes. On le trouve dans les plastiques identifiés par le code de recyclage n°7 (PC) et, dans une moindre mesure, n° 3 et n° 6.
2. non alimentaires : pare-choc, lunettes, CD, papier thermique, ciments dentaires
     
Or des traces de BPA ont été retrouvées dans les aliments en contact avec ces emballages plastiques. 
Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0